Loi Pinel Paris

Paris, comme le reste de la France, profite de la bonne santé du marché immobilier. Néanmoins, la reprise y est moins marquée. Globalement, l’Ile-de-France reste la région qui attire le plus d’investissements (20,5%), et Paris en profite.
Si les prix ont légèrement augmenté sur trois mois fin juillet, +0,7% par rapport à février-avril, le prix de la pierre reste en baisse de 0,2% depuis le début 2015. Sur un an, les prix ont même baissé de 2,6% (mai-juillet 2014 versus mai-juillet 2015). Le prix au mètre carré s’établit à 7 980 euros en juillet.

Dans le détail, ce sont les prix de l’immobilier ancien qui tire le global vers le bas. L’ensemble des biens anciens en Ile-de-France ont baissé de 2.4% à fin juillet, pour s’établir à 5 270 euros le m2. À l’opposé, les prix des appartements et des maisons ont augmenté en trois mois, respectivement de 0,7% et 1,8%.
Côté activités, les ventes sont en forte augmentation. De mai à juillet cette année, elles ont bondi de 23% en Ile-de-France pour atteindre 45 800 logements vendus. Plus spécifiquement, les ventes d’appartements ont cru de 27% en un an, tandis que les ventes de maisons ont augmenté de 16%.

Début 2016, le Grand Paris sera opérationnel. Les projets de grandes gares (à Gennevilliers par exemple) dynamiseront très probablement les logements en Ile-de-France, tandis que Paris pourrait voir ses ventes baisser. La situation actuelle et celle à venir vont continuer à être soutenues par la loi Pinel. Avec comme objectif de relancer la construction de logements, le dispositif Pinel (voir notre comparatif Duflot vs Pinel) associé au Grand Paris devrait justement lui donner un coup d’accélérateur.